LES VIKINGS

Date de référence : 911

Tu aimes l’Histoire et tu as bien rai­son ! Aujourd’hui, je vais te racon­ter l’histoire des redou­tables guer­riers Vikings.

Regarde cette frise chro­no­lo­gique : nous sommes au IXème siècle après Jésus-Christ. C’est à par­tir de cette époque que les Vikings com­mencent à se faire connaître en Europe. Leur nom désigne plu­sieurs peuples venus de Scan­di­na­vie, un ensemble de terres qui cor­res­pondent de nos jours à la Suède, la Nor­vège et le Danemark. 

Com­men­çons par le début : les Vikings sont orga­ni­sés en com­mu­nau­tés qu’on appelle des clans. Ils habitent dans des fermes, par­fois grou­pées en vil­lages, construites avec les maté­riaux qu’offre la nature envi­ron­nante : le bois, la tourbe ou la pierre. Une grande pièce de vie en est l’élément prin­ci­pal. Au centre de cette pièce, tu peux voir une fosse à feu qui sert à chauf­fer, à éclai­rer et par­fois à faire la cui­sine. Cette bâtisse est com­plé­tée par d’autres bâti­ments : une étable, une forge, un garde-man­ger… et même une étuve pour se laver. Les Vikings vivent en com­mu­nau­tés iso­lées et ne peuvent donc comp­ter que sur eux-mêmes pour fabri­quer tout ce dont ils ont besoin. Tu com­prends donc pour­quoi on dit qu’ils sont bons artisans.

Pour diri­ger la ferme, il y a le chef de clan et quand il est absent, c’est sa femme qui dirige à sa place. Les femmes vikings sont aus­si consi­dé­rées comme les gar­diennes des tra­di­tions fami­liales. Leur avis est écou­té et res­pec­té par le clan.

Le chef de clan a aus­si un rôle reli­gieux car les Vikings n’ont pas vrai­ment de prêtre. Ain­si, il dirige les céré­mo­nies lors des­quelles les Vikings offrent en sacri­fice à leurs dieux un che­val, un bœuf ou un porc. Les Vikings sont poly­théistes, c’est-à-dire qu’ils croient en plu­sieurs dieux, comme Odin et Thor, les plus célèbres d’entre eux. Ajou­tons que, dans la reli­gion viking, la guerre tient une grande place. En effet, il est dit que seuls les guer­riers qui meurent avec bra­voure sur le champ de bataille peuvent aller fes­toyer avec les dieux dans le Wal­hal­la, le para­dis viking.

La com­po­sante essen­tielle de la vie des Vikings, c’est l’expédition mari­time. Pour la pré­pa­rer, il faut un groupe de guer­riers, en géné­ral une qua­ran­taine d’hommes et un bateau, le Drak­kar, sur lequel sont embar­qués des che­vaux, des vivres, des armes mais aus­si des mar­chan­dises qu’on pour­ra vendre ou échanger.

Exa­mi­nons un ins­tant celui-ci : à l’avant, se trouve la proue, sou­vent en forme de dra­gon ou de ser­pent. Le fond du navire est presque plat,ce qui lui donne une bonne sta­bi­li­té pour navi­guer en haute mer, même sous la tem­pête, mais aus­si sur les eaux plus calmes des rivières. Tu remarques aus­si sa grande voile, qui est ins­tal­lée sur un unique mât cen­tral. Enfin, cha­cun de ses bords est pro­té­gé par une ran­gée de boucliers.

Pour quelle rai­son les Vikings partent ils ain­si loin de chez eux ? Eh bien, tout sim­ple­ment, pour s’enrichir ! Contrai­re­ment à ce que tu peux pen­ser, les Vikings sont des com­mer­çants avant d’être des guer­riers. Le pillage n’est donc pas leur unique façon de faire for­tune même si c’est celle qui a lais­sé le plus de mau­vais sou­ve­nirs dans les royaumes de France ou d’Angleterre.

Com­ment se déroulent ces expé­di­tions ? Les Vikings font sou­vent escale, se dépla­çant de comp­toir en comp­toir pour vendre leurs four­rures ou des matières pré­cieuses comme l’ivoire ou l’ambre. Bien enten­du, les routes ne sont pas sûres et la hache n’est jamais loin. Car le Viking est tou­jours prêt pour une bonne bagarre, autant pour défendre ses richesses que pour piller celles des autres !

Sou­vent peu nom­breux, les Vikings ne livrent cepen­dant pas de grandes batailles mais pri­vi­lé­gient plu­tôt les attaques éclair sur des villes ou des monas­tères peu défen­dus. Ils raflent alors tout ce qu’ils peuvent et repartent aus­si vite qu’ils sont venus, se met­tant ain­si hors d’atteinte de la ven­geance de leurs victimes.

Ne va pas croire pour autant que les Vikings ont peur du dan­ger. Leur cou­rage et leur audace les a menés très loin, dans des terres tota­le­ment incon­nues à leur époque. Ain­si, tu sais peut-être qu’ils ont colo­ni­sé le Groen­land et l’Islande, et qu’ils ont décou­vert l’Amérique bien avant Chris­tophe Colomb.

En Europe, les Vikings conquièrent une par­tie de l’Angleterre, autour de la ville d’York ain­si que de l’Irlande. Ils pillent aus­si les villes de Lis­bonne au Por­tu­gal et de Séville, Cor­doue et Cadix en Espagne, passent le détroit de Gibral­tar, lancent des raids en Tos­cane et jusqu’en Afrique du Nord. A l’Est de l’Europe, ils com­mercent avec Constan­ti­nople et s’installent dans l’actuelle Rus­sie où ils prennent le nom de Varègues.

Mais reve­nons en France. Chez nous, les Vikings sont connus à cause des décen­nies de pillage sur les fleuves de la Seine et la Loire. Ils ont même atta­qué Paris. Fina­le­ment, en 911, le chef Viking Rol­lon signe avec le Roi de France le trai­té de Saint-Clair-sur-Epte par lequel ce der­nier cède aux Vikings le ter­ri­toire qu’on appelle actuel­le­ment la Nor­man­die. En échange, Rol­lon cesse ses attaques et se conver­tit à la reli­gion chrétienne.

Fina­le­ment, que dois-tu rete­nir des Vikings ?

  • C’est le nom don­né aux peuples qui viennent de Scandinavie
  • Ils vivent dans de grandes fermes, maî­trisent l’artisanat et pra­tiquent le com­merce dans toute l’Europe
  • Guer­riers répu­tés, ils embarquent sur leurs solides drak­kars pour par­tir piller les richesses des villes et des monas­tères qu’ils trouvent sur les côtes ou le long des fleuves
  • Leurs expé­di­tions les mènent sur toutes les côtes d’Europe et jusqu’en mer méditerranée.
  • Ils se séden­ta­risent pro­gres­si­ve­ment et fondent des colo­nies en Nor­man­die, en Angle­terre, en Irlande et en Islande.

Après l’an mil, les Vikings se conver­tissent au chris­tia­nisme et s’intègrent au reste de l’Europe. Quelques géné­ra­tions plus tard un cer­tain Guillaume le Conqué­rant, un Nor­mand des­cen­dant des Vikings, fran­chi­ra la Manche à la tête d’une armée et devien­dra roi d’Angleterre. Mais ceci est une autre histoire. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.