LA SECONDE GUERRE MONDIALE | Je révise avec toi

Date de référence : 1939

Bon­jour ! Aujourd’hui, je révise avec toil’histoire de la seconde guerre mondiale.

Racon­ter cette his­toire est dif­fi­cile. D’abord, parce qu’elle a duré six ans et concer­né presque tous les pays du monde. Et puis, elle est encore très proche de nous et peut-être as-tu des grands parents qui l’ont vécue lorsqu’ils étaient enfants. Je vais essayer de te la résu­mer du mieux possible.

A la fin de la pre­mière guerre mon­diale, l’Europe est bou­le­ver­sée. Les vain­queurs ont impo­sé aux vain­cus de lourdes amendes et leur ont pris des ter­ri­toires qui sont deve­nus, pour cer­tains, de nou­veaux pays comme la Pologne ou la Tché­co­slo­va­quie. La Rus­sie est deve­nue l’Union Sovié­tique, appe­lée URSS et diri­gée d’une main de fer par le par­ti communiste.

Comme si cela ne suf­fi­sait pas, en 1929, une très grave crise éco­no­mique touche tous les pays d’Europe et crée énor­mé­ment de pauvreté.

Dans les années 1930, en réac­tion à la misère et por­tés par un sen­ti­ment de revanche, des par­tis auto­ri­taires par­viennent au pou­voir. Les plus connus sont le par­ti fas­ciste de Beni­to Mus­so­li­ni en Ita­lie et le par­ti natio­nal-socia­liste (plus com­mu­né­ment appe­lé nazi) d’Adolf Hit­ler en Alle­magne. Enfin, en Union sovié­tique, des diri­geants comme Joseph Sta­line veulent impo­ser la révo­lu­tion com­mu­niste en Europe.

Bref, tu l’as com­pris, tout est prêt pour que la guerre éclate à nou­veau en Europe. C’est ce qui va arri­ver à la fin de l’été 1939, d’ailleurs mar­qué par un autre coup de théâtre : l’Allemagne d’Hitler et l’URSS de Sta­line signent un trai­té d’alliance par lequel ils décident d’envahir la Pologne, à com­men­cer par les Alle­mands qui y entrent le 1er sep­tembre 1939.

La France et l’Angleterre ripostent et déclarent la guerre à l’Allemagne. L’Italie, alliée de l’Allemagne, s’engage aus­si et, comme en 1914, le jeu des alliances dresse la moi­tié de l’Europe contre l’autre.

La pre­mière par­tie de la guerre, de 1939 à 1941, voit l’Allemagne battre tous ses enne­mis : la Pologne en pre­mier, mais aus­si la Nor­vège, la Hol­lande, la Bel­gique, la France, la You­go­sla­vie et la Grèce. Seule l’Angleterre résiste, grâce à son aviation.

En France, les com­bats de 1940 sont dra­ma­tiques. Notre pays est enva­hi et notre armée balayée, si bien que le gou­ver­ne­ment signe un armis­tice avec les Alle­mands le 22 juin 1940.

Nous comp­tons près de 100.000 sol­dats tués et deux mil­lions de jeunes hommes partent en Alle­magne comme pri­son­niers de guerre. Le pays est cou­pé en deux avec une zone au nord, incluant Paris, qui est occu­pée par les Alle­mands et le sud lais­sé à un nou­veau gou­ver­ne­ment confié au maré­chal Pétain, âgé de 84 ans.

Dans les der­niers jours de la bataille, un géné­ral fran­çais, le géné­ral De Gaulle, s’enfuit en Angle­terre. Le 18 juin 1940, il pro­nonce un appel res­té célèbre, dans lequel il annonce conti­nuer le com­bat au nom de la France. Cette date devien­dra le sym­bole de la résis­tance française. 

La fin de l’année 1941 et le début de l’année 1942 sont un tour­nant impor­tant dans la guerre. D’abord parce que la guerre se porte en Afrique du Nord. Les Alle­mands y viennent en ren­fort de leurs alliés ita­liens pour com­battre les Anglais, alliés à quelques Français.

1941 est aus­si l’année où Hit­ler et Sta­line rompent leur alliance. Le 22 juin 1941, les Alle­mands attaquent l’Union Sovié­tique. Ce conflit sera la plus grande bataille de l’histoire humaine et cau­se­ra des pertes éva­luées à près de 15 mil­lions d’hommes de part et d’autre.

Enfin, la guerre prend un tour­nant mon­dial avec l’attaque des États-Unis par le Japon, allié de l’Allemagne. Cela per­met aux États-Unis d’entrer en guerre aux côtés des Anglais et des Fran­çais, qu’on appelle ain­si les Alliés.

En 1943, toute la pla­nète s’est embra­sée. Le camp de l’Allemagne ira de défaite en défaite, et cela com­mence par la fameuse bataille de Sta­lin­grad, en Rus­sie, en février 1943. La France est concer­née par le débar­que­ment des Alliés de Nor­man­die, le 6 juin 1944, sui­vi du débar­que­ment en Pro­vence le 15 août 1944.

L’Allemagne va capi­tu­ler le 8 mai 1945, prise en tenaille par l’armée sovié­tique à l’est et par les Alliés qui avancent par l’ouest. Dans le Paci­fique, le Japon capi­tule le 2 septembre.

L’Europe, l’ouest de l’URSS et de nom­breuses villes d’Asie sont en ruines. Les pertes mili­taires des pays com­bat­tants sont éva­luées à vingt-cinq mil­lions d’hommes. Mais ce qui a carac­té­ri­sé le plus l’horreur de cette guerre, ce sont des vio­lences encore jamais vues dans l’Histoire contre les popu­la­tions civiles !

La deuxième guerre mon­diale est ain­si syno­nyme de camps de concen­tra­tion, de dépor­ta­tion de popu­la­tions entières comme les Juifs, de pri­son­niers de guerre qui meurent de faim ou encore de bom­bar­de­ments aériens de villes anglaises, fran­çaises, alle­mandes, japo­naises, etc. En France par exemple, la ville de Caen en Nor­man­die est détruite à 90% par des bom­bar­de­ments américains.

Enfin, c’est la pre­mière uti­li­sa­tion de la ter­rible bombe ato­mique contre le Japon à Hiro­shi­ma et Naga­sa­ki les 6 et 9 août 1945.

A la fin de la guerre en France, le pou­voir est remis au géné­ral De Gaulle qui va enga­ger la reconstruction.

Le bilan de cette guerre, c’est aus­si l’affaiblissement des puis­sances euro­péennes (France, Alle­magne, Angle­terre) au pro­fit de deux super-puis­sances, États-Unis et URSS, qui sont les véri­tables vainqueurs.

Fina­le­ment, que dois-tu rete­nir à pro­pos de la seconde guerre mondiale ?

  • Dans les années 20 et 30, les crises éco­no­miques et les sen­ti­ments de revanche des pays vain­cus en 1918 créent les condi­tions d’un nou­veau conflit.
  • Le 1er sep­tembre 1939 : suite à l’alliance sur­prise d’Hitler et de Sta­line, la guerre débute avec l’invasion de la Pologne par les Allemands
  • Le 22 juin 1940 : la France est bat­tue et demande l’armistice. Elle est par­tiel­le­ment occu­pée mais le géné­ral De Gaulle en Angle­terre com­mence la résistance
  • 1941 : la guerre devient mon­diale, en Afrique et dans le Paci­fique entre le Japon et les Etats-Unis
  • Fin 1942 : début des défaites de l’Allemagne et de ses alliés. Les défaites s’accélèrent avec les débar­que­ments en France, notam­ment le 6 juin 1944 en Normandie
  • La guerre se ter­mine en Europe avec la capi­tu­la­tion de l’Allemagne le 8 mai 1945 et dans le Paci­fique avec celle du Japon le 2 sep­tembre 1945.
  • La deuxième guerre mon­diale aura coû­té envi­ron soixante mil­lions de morts dont une large majo­ri­té de vic­times civiles.

Les vain­queurs, États-Unis et URSS, vont désor­mais s’affronter dans une guerre dif­fé­rente qu’on appel­le­ra la guerre froide. Elle se fini­ra en 1991. Mais ça, c’est une autre histoire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.